Le Mau égyptien, un chat pharaonique

Originaire des rues du Caire, le Mau égyptien est l’une des plus anciennes races de chat. Sans doute l’ancêtre des chats domestiques, il est très sociable et aime beaucoup les enfants. Un félin parfait pour les familles nombreuses.

S’il est domestiqué en Europe, il reste un chat à demi-sauvage dans les ruelles du Caire. Attachant, docile et sage, le Mau est l’animal de compagnie idéal. Vieux de près de 4000 ans, ce félin mystérieux et intrigant dévoile ses atouts partout dans le monde même s’il est maintenant très rare d’en trouver. Sociable même avec ses congénères, il s’adonne  à la chasse en groupe mais ne blesse jamais ses compères intentionnellement. Une vraie pâte !

Portrait

Chat le plus rapide au monde, le Mau égyptien surprend par sa force musculaire phénoménale. Véritable athlète, il impressionne par sa stature et le mâle peut peser jusqu’à 5 kg. Sa fourrure dense et tachetée est fine est soyeuse comme celle des léopards. Sa longue queue légèrement effilée n’est pas tachetée mais rayée. De couleur Silver ou Bronze, il arbore avec élégance la robe Smoke et naît très rarement en noir ou en bleu.

Sa tête arrondie et légèrement triangulaire adoucit son regard sauvage. larges et légèrement pointues, ses oreilles se greffent harmonieusement sur sa tête et sont singulièrement mobiles. Son nez quelque peu concave ne présente pas de cassure nette. Quant à ses grands yeux verts en forme d’amande et étonnamment grands, ils lui procurent un air de chat inquiet. De taille moyenne, le Mau égyptien est proportionné et élégant. Une caractéristique  que l’on ne remarque pas tout de suite chez le Mau : son miaulement mélodieux qui ne ressemble à aucun autre.

Du sang royal

La princesse Russe, Natalia Troubetskoï, découvre le Mau égyptien lors d’un voyage dans les rues du Caire. Elle ramène le premier spécimen en Italie et l’accouple à un mâle local. Dieu des pharaons, il fait alors son entrée aux États-Unis en 1956 en tant que compagnon de la royauté. La princesse crée ensuite sa propre chatterie qu’elle appelle Fatima. En 1957, le Mau égyptien de la princesse, Baba est couronné.

Les élevages se multiplient et rencontrent un grand succès auprès des collectionneurs très sensibles à la rareté et à la pureté. Les efforts accrus des éleveurs sont enfin récompensés puisqu’il est reconnu en tant que race par le CFA en 1977. À la fois très beau et de caractère particulièrement agréable, le Mau reste , malgré de nombreuses importations, méconnue en Europe.

Soin et entretien

Malgré ses exploits de chasseur, le Mau égyptien n’a pas besoin de grands espaces. Il peut sans problèmes vivre dans un petit appartement. De la viande et, de temps en temps , des abats avec du riz et des légumes font son régal. Faciles à rassasier, il n’en est pas moins gourmand.

Si c’est un chat robuste, il souffre parfois des changements de température, il faut donc y porter une attention toute particulière. Affectueux avec l’Homme, les Mau le sont aussi avec leur progéniture et s’occupent d’aux aussi longtemps que nécessaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.