Le leonberg, un gardien qui a le sens de la famille

Entre loup et molosse, ce doux  géant en pince pour ses maîtres. Placide, rustique, volontiers débonnaire, il en faudrait pourtant de peu pour que se réveille et rugisse le lion qui sommeille en lui…

Le leonberg n’est pas un chien qui passe inaperçu. Tenant à la fois du molosse, par la taille et l’allure dont il a hérité de ses ancêtres – chien des Alpes, terre-neuve, landseer et saint-bernard -, il affiche volontiers une élégance et une finesse issues très probablement d’ancêtres plus « lupoïdes ».  Rustique, bien musclé, il ne faudrait pas sous-estimer son côté sportif.

Un « gros cerveau »

Cet équilibre dans les proportions se retrouve dans son mental. À la fois calme et réfléchi, il n’est pas le molosse qu’on croit. Chez lui, tout passe à l’intérieur…C’est un chien qui analyse la situation, qui a l’espace mental pour réfléchir. Cela donne un animal intelligent, qui prend le temps d’examiner les problèmes, les expériences, qui apprend et retient très vite les comportements adaptés. Il a une grande capacité de compréhension.

Protecteur plus que gardien

Il est aussi un animal sensible et tendre. Compréhensif, il est capable de repérer les moindres variations émotionnelles chez les humains comme chez ses congénères et de s’y adapter. C’est ce qu’on appelle « l’intelligence émotionnelle ». C’est lié à la sensibilité et à l’empathie mais aussi à une grande stabilité.

S’il est un excellent chien de garde, le leonberg a besoin d’une vie familiale. Il ne gardera pas bien si’il n’a pas de contact avec ses maîtres. Il possède un sens de la famille assez exceptionnel. Responsable des bêtes et proche des bergers, il a développé une connivence, une communication avec « son  » humain. Il jauge ainsi très bien les situations.

Mais pour faire exister ce feu qui sommeille sous la glace, il ne faut pas laisser le calme qui le caractérise se transformer en nonchalance. Pour avoir un chien qui se donne, il faut que le maître s’investisses. le leonberg aime les promenades, pratique volontiers le canicross ou mieux encore le canivélocross ! Il suffit de voir l’enthousiasme qu’il y met.

Ce chien polyvalent développe également des aptitudes au pistage et à l’agility.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.